Participez au tchat - Les Rendez-vous de la Retraite
skip to Main Content
illu-experts_head

Participez au tchat

Venez poser vos questions en ligne !

Merci à tous d’avoir participé !

Retrouvez toutes les questions posées lors du tchat du mardi 29 juin avec les experts de l’Assurance retraite et de l’Agirc-Arrco.

• Honick
Bonjour, actuellement en retraite progressive, je voudrais faire ma demande de retraite définitive. Dois-je remplir un dossier ou le passage de l’une à l’autre se fait automatiquement ?
Merci de votre aide

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Honick, ce passage n’est pas automatique. C’est vous qui déterminez la date de votre retraite définitive. Vous devrez donc faire votre demande de retraite 6 mois avant cette date. Vous devrez utiliser le formulaire Demande unique de retraite personnelle disponible ici

Réponse de L’Agirc-Arrco
Vous devez contacter la caisse de retraite complémentaire qui vous verse votre allocation de retraite progressive pour lui signaler que vous demandez l’obtention de votre retraite définitive.
Vous devrez adresser le formulaire de demande de retraite complémentaire Agirc-Arrco accompagné de votre notification de pension vieillesse définitive du régime général de la Sécurité sociale.
Vous trouverez les coordonnées de votre caisse Agirc-Arrco en cliquant sur ce lien.

• ThMailla
Bonjour, le versement de la retraite complémentaire commence-t-il en même temps que celui de la retraite du régime général ? Autre façon de poser la même question : né en novembre 62, j’aurai cotisé 168 trimestres en juin 2024 et je remplirai les conditions d’âge en décembre 2024 (aux conditions actuelles). Quand commencerai-je à percevoir ma retraite complémentaire ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, vous pouvez en effet demander et obtenir votre retraite complémentaire à la même date que votre pension du régime général. D’après votre message, vous remplirez les conditions pour obtenir votre retraite à taux plein au 1er janvier 2025.
Si vous souhaitez partir à la retraite à cette date, il vous appartiendra alors de formuler votre demande dès le mois de juillet 2024, pour vos retraites de base et complémentaire.

• Loulou
Bonjour, j’ai fait ma demande de retraite pour incapacité professionnelle version papier faut-il aussi la faire en ligne ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, le dépôt d’une seule demande de retraite est nécessaire. Aussi, si vous avez déjà déposé une demande sous format papier, il ne vous est pas nécessaire d’en déposer une en ligne.
Une fois votre demande enregistrée, vous recevrez un accusé de réception et pourrez suivre son traitement depuis votre espace personnel sur notre site lassuranceretraite.fr

• Sergi
Bonjour, je suis double actif, mon emploi principal est salarié du privé, mon 2e emploi est chef d’exploitation agricole, puis-je liquider ma retraite du régime salarié et continuer mon activité sur l’exploitation agricole ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, les chefs d’exploitation ont un délai de 2 mois pour cesser leur activité à compter de la date d’effet de leur prise de retraite. Au terme de ce délai de 2 mois, si vous n’avez pas cessé votre activité non salariée agricole, la MSA suspend la retraite personnelle dès la date d’effet et avise le régime des salariés. Cette suspension s’applique alors également au régime général. Vos retraites seront rétablies au 1er jour du mois qui suit la cessation d’activité examinée par la MSA.

• Martine79
Lorsque je déposerai ma demande de retraite à la CARSAT, dois-je faire la même chose auprès de l’AGIRC-ARRCO ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
Normalement, lorsque vous aurez déposé votre demande de retraite auprès de la Carsat, cette information sera communiquée au régime Agirc-Arrco.
Vous pouvez néanmoins formuler votre demande directement via le lien ou en contactant le Cicas au 0 820 200 189 (0,09 €/mn depuis un poste fixe).

• Manue
Bonjour, je dois être en retraite le 1er novembre 2027. Ai-je intérêt à finir l’année et demander la retraite au 1er janvier 2028 pour ne pas être pénalisé ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Vous ne serez pas « pénalisé » si vous prenez votre retraite le 1er novembre 2027. Mais sachez que les salaires de l’année du point de départ de la retraite ne sont pas retenus pour le calcul du salaire annuel moyen (moyenne des 25 meilleures années de salaire).
En conséquence, pour une date d’effet au 01/11/2027, l’année 2027 ne sera pas prise en compte dans votre salaire annuel moyen Si vous décalez votre départ au 1er janvier 2028, l’année 2027 pourra être retenue. Ainsi, nous vous invitons, le moment venu, à vérifier si votre salaire de l’année 2027 semble faire partie de vos 25 meilleures années. Si oui, il peut être judicieux de décaler d’un mois le point de départ de votre retraite pour en améliorer le montant.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Tant que vous exercez une activité salariée pour laquelle vous cotisez, vous obtenez des points Agirc-Arrco et ce jusqu’à la veille de votre départ en retraite. J’attire toutefois votre attention sur l’application de la minoration temporaire de 10% pendant 3 ans sur le montant de l’allocation Agirc-Arrco pour les personnes obtenant une retraite de base à taux plein.
Pour de plus amples informations sur ce sujet, cliquez sur ce lien.

• Nath55
Je travaille depuis l’âge de 16 ans et eu deux enfants. Je vais avoir 55 ans et mon boulot est très dur. J’aimerais savoir si je peux arrêter de travailler avant mes 62 ans ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, deux possibilités vous sont offertes.
Vous pouvez tout d’abord prétendre à la retraite pour assurés handicapés à compter de votre 55e anniversaire si vous justifiez d’une durée d’assurance totale et d’une durée d’assurance cotisée et si vous justifiez d’un handicap tout au long de ces durées.
Sinon, dans la mesure où vous avez été exposée à des facteurs de risques professionnels et êtes titulaire d’un compte professionnel de prévention, vous pourrez prétendre dès 60 ans à une retraite puisque vous aurez bénéficié de trimestres d’anticipation grâce au points acquis sur ce compte.

• mayadoggie
Est-ce qu’on peut choisir le jour du mois du départ à la retraite ? Est-ce qu’un mois entamé est considéré comme travaillé à 100% si on part à la retraite ? S’il manque un renseignement important, est-ce qu’on peut envoyer un courrier à la Carsat ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Le point de départ de votre retraite est obligatoirement fixé au premier jour d’un mois et ne peut être antérieur au dépôt de la demande.
Concernant l’année de départ de votre retraite, seuls les trimestres civils sont pris en compte.
Ainsi, pour valider un trimestre l’année de votre départ en retraite, votre point de départ doit être fixé au 1er avril.
A noter également que l’année de votre départ en retraite n’est jamais prise en compte dans le calcul de vos 25 meilleures années de salaire.

• Mino59
Bonjour, Je suis née en 1961 je dois partir en retraite le 1er avril 2022. Si la nouvelle loi passe mon âge de départ à la retraite va-t-il changer ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, en l’état actuel de la législation, votre âge légal de départ en retraite est de 62 ans. Vous pouvez également, sous conditions, bénéficier d’une retraite anticipée, par exemple au titre des carrières longues.
Un changement d’âge légal de départ en retraite relève de la seule compétence du législateur. Ainsi, il peut s’il le souhaite relever l’âge légal de départ en retraite des personnes nées en 1961.

• Nonno63
Bonjour, je suis italien, j’ai travaillé 20 ans en Italie, je me suis marié avec ma femme française et je travaille en France depuis 22 ans, soit au total 42 ans. J’ai actuellement 58 ans et j’ai donc commencé à travailler à 16 ans. A quel âge puis je espérer prendre ma retraite. Pour ma retraite comment se passe la fusion des informations entre l’Italie et la France ?
Merci pour votre aide

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Vos années d’assurance en Italie seront ajoutées à vos années d’assurance en France et elles seront retenues aussi bien pour la détermination du taux de votre retraite que pour le calcul lui-même, en application des règlements communautaires de sécurité sociale. Votre caisse de retraite se rapprochera de la caisse italienne pour obtenir les périodes validées en Italie.
Vous devez faire le point avec votre caisse de retraite pour savoir si vous remplissez les conditions pour un départ anticipé en utilisant le formulaire disponible ici.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Seule l’Assurance retraite est habilitée à déterminer l’âge de votre départ à la retraite à taux plein en tenant compte de vos durées d’assurance en France et en Italie.
Le régime Agirc-Arrco s’alignera sur cette date pour vérifier si vous pouvez ou non obtenir votre retraite complémentaire sans minoration définitive.
En revanche, aucun point Agirc-Arrco ne vous sera attribué pour vos périodes d’activité en Italie.

• Noel09121965
Bonjour, j’aimerais connaitre le montant de ma future retraite. Je me suis recyclé en passant le permis D tout dernièrement, et j’aurai un salaire de 1000 euros mensuel jusqu’à ma retraite. Avec ces éléments pouvez-vous me dire quelle sera ma retraite avec l’ensemble de mes trimestres réalisés ? Cordialement Noel

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Votre retraite sera calculée en fonction du nombre de trimestres obtenus, de l’âge auquel vous déciderez de partir, ainsi que de votre « revenu annuel moyen », c’est-à-dire de la moyenne des revenus d’activité des 25 meilleures années de votre carrière. Utilisez notre service « Estimer le montant de votre retraite » en créant votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Vous pouvez simuler le montant de votre future retraite (base et complémentaires) en vous connectant sur votre espace personnel sur le site www.agirc-arrco.fr.

• Tracteur
Les indemnités journalières et le complément de salaire sont-ils comptabilisés pour le calcul de la retraite ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, en cas de maladie, sont versées des indemnités journalières par la CPAM. Les périodes de versement de ces indemnités sont validées en trimestres assimilés par l’assurance retraite.
Les indemnités complémentaires sont versées par l’employeur et sont soumises normalement à cotisations de sécurité sociale comme le salaire.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, pendant une période de maladie, l’Agirc-Arrco attribue des points sans contrepartie de cotisations.
Ces points sont calculés sur la base des droits acquis l’année précédant l’arrêt de travail et non en fonction des indemnités journalières de la Sécurité sociale.
Les indemnités complémentaires peuvent, dans certains cas, entrer dans l’assiette des cotisations. Quand c’est le cas, elles permettent d’obtenir des points. Bonne journée.

• Sosososo
Depuis 2012, je suis en invalidité 1, je travaille à mi-temps et mon salaire se trouve diminué depuis 2012.
Comment sont calculées mes 25 meilleures années ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Le moment venu de votre départ en retraite, l’ensemble de vos années de salaire seront revalorisées pour tenir compte de l’inflation en fonction de coefficients que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant.
Seront ensuite retenus les 25 meilleures années. La conséquence possible de votre situation, à savoir une activité à temps partiel depuis 2012 est que vos 25 meilleures années pourraient n’être qu’antérieures à cette date.

• DAUPH
Bonjour, j’ai 56 ans (1965). Je suis un ancien pilote militaire et perçois à ce titre, une pension militaire complète, consécutive à plus de 40 anuitées (grâce aux bonifications comme les appontages, vols et vols de nuit, opérations de guerres).
Je travaille actuellement dans le civil depuis 18 années consécutives.
J’ai cotisé 3 trimestres avant mes 20 ans.
Questions :
– comment sera calculé ma retraite ?
– A quel âge est-il possible de prendre ma retraite ?
Merci.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Vous semblez ne pas remplir la condition de début d’activité pour un départ anticipé à 60 ans : 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (ou 4 si vous êtes né au cours du dernier trimestre d’une année civile).
En l’état actuel de la législation, vous pourrez demander votre retraite à 62 ans (âge légal). C’est votre durée d’assurance totale (carrière militaire et carrière privée) qui sera prise en compte pour déterminer le taux de votre retraite. Pour une personne née en 1965 comme vous, il vous est demandé de justifier de 169 trimestres tous régimes confondus pour bénéficier du taux plein de 50 %, ce qui semble très largement votre cas. Pensez bien à faire votre demande 6 mois avant la date de départ en retraite que vous aurez choisie.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Votre retraite complémentaire sera calculée comme suit :
Nombre de points inscrits à votre compte x valeur du point du régime Agirc-Arrco (fixée à 1,2714€ depuis le 1.11.2020).
Si vous obtenez une retraite du régime général de la Sécurité sociale à taux plein, votre retraite Agirc-Arrco sera également servie sans minoration définitive.
Un coefficient de solidarité de 10% pourrait toutefois s’appliquer pendant 3 ans sur le montant de votre allocation Agirc-Arrco.
Vous obtiendrez de plus amples informations sur ce sujet en consultant ce lien.

• chresta
Que signifie « un trimestre » ? Précisément ? J’ai travaillé en 1978 un petit mois pour 525 francs et on me signale qu’on ne peut pas le valider ! Pourriez-vous m’indiquer pourquoi ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Chresta. La validation de vos trimestres d’activité dépend des sommes sur lesquelles vous avez cotisé et non de votre durée de travail. Pour valider un trimestre, vous devez avoir cotisé sur un montant minimum. En 1978 il fallait cotiser (en 1 mois ou plusieurs) sur un salaire de 2012 francs pour valider 1 trimestre.
Pour consulter pour chaque année le salaire permettant la validation d’un trimestre, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant.

• Nathalie
Bonjour, j’ai 62 ans et je suis à la retraite depuis le 1er mai et je cumule emploi et retraite (intégrale). Ma complémentaire est minorée de 10% pendant 3 ans. L’activité que je fais pour le moment me rapportera-t-elle des points en plus pour ma complémentaire ?

Réponse de L’Assurance Retraite
La poursuite d’une activité, à partir du point de départ de sa retraite personnelle de base, ne donne plus de nouveau droit à la retraite à aucun régime de retraite de base et complémentaire.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Non, la poursuite ou la reprise d’activité après la liquidation de sa retraite, à quel titre que ce soit, ne permet plus l’acquisition de points de retraite complémentaire bien que les rémunérations soient soumises aux cotisations normales de retraite.

• laurenceT
Je viens de finir une formation qualifiante sur un dispositif de formation continue. J’actualisais chaque mois ma déclaration auprès de Pole Emploi. Est-ce que ces 8 mois de formation comptent pour ma retraite ?
Si je souhaite poursuivre sur une autre formation en contrat de Pro, est-ce que cela compte pour la retraite sachant que l’entreprise rémunère les stagiaires ?
Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Laurence. Les cotisations des stagiaires de la formation professionnelle continue (non rémunérés ou rémunérés par l’Etat ou la région) sont prises en charge par l’Etat ou la région.
Ces cotisations sont calculées sur la base d’un montant forfaitaire horaire que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant. Ce montant forfaitaire est pris en compte pour la retraite au même titre qu’un salaire.
Des trimestres assimilés peuvent aussi être validés en complément des trimestres résultant de ces cotisations. Cette validation, à raison d’un trimestre assimilé pour chaque période de 50 jours de stage, concerne les périodes de stage situées à partir du 01/01/2015, même si le stage a débuté avant cette date.
Si vous êtes par la suite en contrat de professionnalisation, vos cotisations seront calculées comme pour n’importe quel salarié dans les règles de droit commun. A ce titre, vous validerez un trimestre pour une rémunération équivalente à 150 Smic horaires, dans la limite de 4 trimestre par année civile.

• chris92140
Bonjour. Le contrat TUC (Travaux d’Utilité Collective) qui existait à l’époque pour inciter les patrons à embaucher des jeunes, n’apparait pas dans mon relevé de carrière. J’ai conservé l’attestation et les bulletins de rémunération. Comment faire ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Les contrats TUC ont été mis en place de 1984 à 1990. Tout comme les stages de la formation professionnelle continue, les cotisations liées à ces contrats ont été prises en charge par l’Etat sur la base d’une assiette forfaitaire horaire que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant. Si vous constatez que les sommes correspondantes à votre contrat TUC n’apparaissent pas sur votre relevé de carrière, nous vous invitons à en demander la régularisation.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Pour la retraite complémentaire Agirc-Arrco, les rémunérations perçues dans le cadre d’un contrat TUC n’étant pas soumises à cotisations, aucun point ne pourra vous être attribué.

• Franky
J’ai fait 2 années de Service militaire, 1 année obligatoire et 1 année de VSL. Est-ce que mes 2 années comptent ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, la période de VSL est considérée par les autorités militaires comme une période de service national (notamment au titre de la coopération ou pour les appelés qui prolongent à titre volontaire la durée légale).
L’intégralité de la période de service national est validée en trimestres assimilés.
Il faut produire à cet effet l’extrait signalétique et des services.

• Syl67
Est-il vrai que nous cotisons moins bien pour notre retraite en tant qu’assistante maternelle ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, depuis le 1er janvier 1991, les cotisations pour les activités d’assistantes maternelles sont calculées au taux de droit commun sur les salaires versés après déduction des frais de pension et d’entretien. C’est-à-dire que les cotisations sont calculées sur la base des salaires perçus.
Avant 1991, les cotisations étaient calculées au taux de droit commun sur la base d’un salaire forfaitaire trimestriel pour chaque enfant gardé. C’est-à-dire que les cotisations étaient calculées sans prise en compte de la rémunération réelle.
Chaque situation individuelle étant différente, il n’est pas possible de dire que les assistantes maternelles dans leur ensemble cotisent mieux ou « moins bien » pour leurs retraites depuis 1991.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Au régime Agirc-Arrco, les points sont calculés en fonction des salaires soumis à cotisations de retraite complémentaire, sans considération de l’emploi exercé.
Pour de plus amples informations à ce sujet, je vous invite à consulter le livret Cotisations et points de retraite complémentaire.

• Stephane
Bonjour, j’ai fait un service militaire en tant qu’objecteur de conscience entre sept 1995 et avril 1997 (19 mois). Comment cette période est-elle prise en compte pour le calcul des éventuels trimestres de retraite ? Quelles démarches sont à faire ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Stéphane. Le temps passé par les objecteurs de conscience dans une formation civile assurant un travail d’intérêt général est considéré comme du service national pour sa durée totale. Il donne lieu à validation de trimestres gratuits au compte carrière. Si cette période n’apparait pas sur votre relevé de carrière, vous devrez fournir une copie de votre « état signalétique et des services » pour le mettre à jour.
A défaut de ce document, une attestation de l’organisme pour le compte duquel le travail d’intérêt général a été effectué est également valable.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Le service national effectué en tant qu’objecteur de conscience ne donne lieu à aucune attribution de point au régime Agirc-Arrco.

• Sennyouseret
Bonjour, j’ai travaillé l’été 1981 lorsque j’étais mineur (mon salaire était obligatoirement inférieur au SMIC). Mon entreprise a bien cotisé pour ma retraite mais le trimestre n’est pas retenu (revenus 2888F pour un minimum de revenus de 2958F en 1981). Y-a-t-il une possibilité qui s’offre à moi pour faire valider ce trimestre ? Merci pour votre réponse.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, vous pouvez déposer une demande versement pour la retraite (VPLR) au titre des périodes incomplètes.
Vous pouvez obtenir une estimation du coût de ce VPLR directement depuis votre espace personnel, en cliquant sur le lien suivant.

• Jaume24
Bonjour, départ en retraite en 2005 avec 40 annuités pleines et ayant tous mes trimestres… Plus de 3 ans d’activité après la retraite, je viens de découvrir que je n’ai pas la moitié du plafond sécu pour ma retraite de base qui est actuellement de 1024,64€ (Y compris un supplément pour trois enfants).
Comment est-ce possible alors que le plafond est de 1.714€ en 2021 et qu’il était de 2.516/2 soit 1.258€ en 2005 plus 10% pour mes trois enfants !?
Puis-je présenter mon dossier auprès de la CARSAT ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, le fait d’avoir cotisé pendant au moins 25 années avec un salaire au moins égal au plafond annuel de la sécurité sociale (Pass) ne signifie pas nécessairement que vous avez droit à une retraite dont le montant est égal à la moitié du Pass.
En effet, les coefficients de revalorisation des salaires sont calculés en fonction de l’inflation tandis que le Pass est revalorisé en fonction de l’évolution moyenne des salaires.
Comme indiqué sur votre notification de départ en retraite, vous disposiez de deux mois pour contester les éléments retenus pour le calcul de votre pension.

• Janis
Bonjour, j’ai atteint les conditions du taux plein depuis le 1er mars de cette année. Si je travaille un an de plus, est ce que cela fera une grande différence financière ? Comment la calculer ? J’aurai 61 ans. Combien d’années aurai-je une décote de 10% ? Je suis considérée carrière longue. Merci.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Janis, vous remplissiez visiblement les conditions pour un départ à 60 ans en mars dernier au titre de la retraite anticipée pour carrière longue. En décalant votre point de départ d’un an, votre salaire annuel de la totalité de l’année 2021 sera pris en compte pour le calcul et s’il fait partie de vos 25 meilleures années de salaire, votre retraite sera légèrement revue à la hausse si ce salaire est important. Utilisez notre service « Estimer le montant de votre retraite » en créant votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Pour connaître l’évolution du montant de votre retraite complémentaire en poursuivant votre activité une année supplémentaire, vous pouvez utiliser le simulateur M@rel via votre espace personnel sur le site www.agirc-arrco.fr
Le montant sera plus important du fait des points supplémentaires acquis au cours de cet exercice.
En outre, vous ne serez pas assujetti à la minoration temporaire de 10%, si vous reportez d’au moins un an (de date à date) le point de départ du paiement de votre allocation Agirc-Arrco par rapport à la date de votre taux plein au régime de base.

• JOEL35
Bonjour, j’aurai 60 ans le 30/09/2022 avec 171 trimestres dont 11 trimestres avant les 20 ans donc droit à une carrière longue.
Ayant travaillé 2 ans dans l’amiante, je peux bénéficier d’une allocation amiante à partir du 1er /02/2022.
A qui et à quel moment demander la retraite anticipée ?
Quelles démarches entreprendre ?
Pouvez-vous m’indiquer la chronologie et à qui m’adresser ?
Le bénéfice de l’alloc amiante réduira t’il ma pension retraite ?
Une minoration sera t’elle appliquée sur ma retraite complémentaire ?
Cette allocation amiante rentre-t-elle dans le calcul des 25 meilleures années pour le calcul du salaire de référence ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, vous avez le choix entre deux dispositifs à votre 60e anniversaire puisque vous justifiez de la durée d’assurance requise pour ces deux dispositifs.
-La retraite anticipée pour carrière longue à condition que les 171 trimestres correspondent à de la durée d’assurance cotisée (ou réputée cotisée pour certaines situations, maladie, chômage…) dans une certaine limite
-La retraite en qualité d’ancien bénéficiaire de l’allocation amiante (laquelle a conduit à votre adhésion d’office au régime de l’assurance volontaire et entrainé l’alimentation de votre relevé de carrière de sorte que le montant des salaires reportés sont susceptibles d’entrer dans les 25 meilleures années pour le calcul du salaire annuel moyen)
Ces deux retraites seront attribuées à taux plein.
Vous devrez faire la demande de l’une ou l’autre de ces retraites 6 mois au plus tôt avant la date d’effet soit en ligne dans votre espace personnel soit sur formulaire papier auprès de votre caisse de retraite. Le montant de l’allocation amiante n’influera en rien sur le montant de votre retraite.
S’agissant de la retraite complémentaire, une minoration temporaire de 10 % sera appliquée sur le montant de l’une ou l’autre de votre retraite.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, vous pourrez percevoir votre retraite complémentaire sans minoration définitive à la date à laquelle vous obtiendrez votre retraite à taux plein au régime général quel que soit le dispositif, y compris le dispositif amiante.

• Stelma
Bonjour, j’ai été travailleur frontalier en Suisse dans le canton de Vaud exactement de 1990 à 1994.
Je voudrais savoir si ces années compteront pour ma retraite en France ?
Si oui est-ce que je dois faire une démarche particulière auprès de ce pays.
Dans l’attente d’une réponse de votre part.
Bien cordialement.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Stelma. Vous avez eu une activité en Suisse, vous pouvez bénéficier d’une coordination en application des Règlements européens afin que vos périodes d’activité en Suisse puissent être prises en compte dans le calcul de votre retraite. Si vous résidez en France, votre caisse de retraite se rapprochera alors de la caisse suisse de sécurité sociale pour connaitre vos périodes d’activité à l’internationale et lui faire connaître le dépôt de votre demande de retraite, ce qui déclenchera alors l’étude de vos droits en Suisse. Chaque Etat procèdera ensuite au calcul de la pension à vous servir, laquelle est proratisée en fonction des périodes d’assurance accomplies dans chacun d’eux.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Si aucune cotisation de retraite complémentaire n’a été versée à titre volontaire auprès du régime Agirc-Arrco pour votre activité exercée en Suisse, aucun point ne pourra vous être attribué pour la période en cause.

• Annabelle
J’ai compris que l’âge de la retraite est 62 ans minimum mais comment savoir le nombre de trimestres que je dois cotiser ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Annabelle, l’âge légal est bien fixé à 62 ans pour les assurés nés à compter de 1955. C’est l’âge minimum à partir duquel un assuré est en droit de partir en retraite, excepté certaines situations permettant d’abaisser cet âge (carrière longue, assuré handicapé etc.) Vous pouvez consulter ici le nombre de trimestres nécessaires pour le taux plein qui est fixé selon votre année de naissance. Vous pouvez utiliser notre service gratuit « Calculer votre âge de départ » sur www.lassuranceretraite.fr pour avoir une idée de l’âge auquel vous remplirez les conditions pour avoir une retraite à taux plein, c’est-à-dire sans décote.

• claude
La retraite complémentaire prend-t-elle l’ensemble des salaires et non pas les 25 meilleurs années ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, votre retraite complémentaire Agirc-Arrco est calculée sur l’ensemble des points inscrits à votre compte en contrepartie des cotisations versées pendant toute votre carrière.
C’est donc bien tous les droits acquis pendant vos activités salariées qui seront retenus (et non les 25 meilleures années).

• Laulo
Bonjour, comment les points Agirc-Arrco sont-ils pris en compte pour notre retraite ? Que valent 1147 points ? Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
La retraite complémentaire Agirc-Arrco est calculée à partir du nombre de points acquis tout au long de la carrière (activité, chômage, etc.).
Ce nombre de points est multiplié par la valeur du point du régime (fixée à 1,2714€ depuis le 1.11.2020) pour obtenir le montant annuel brut de la retraite complémentaire.
Pour obtenir une estimation du montant de votre future retraite Agirc-Arrco, vous pouvez utiliser le simulateur M@rel via votre espace personnel sur le site www.agirc-arrco.fr

• GSXR1127
Bonjour, j’ai travaillé toute ma vie au SMIC, ma retraite sera inférieure au minimum vieillesse.
Puis je refuser cette retraite pour bénéficier de ce minimum vieillesse plus avantageux ? Merci d’avance.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Votre retraite sera calculée en fonction du nombre de trimestres obtenus, du montant de vos salaires, et de l’âge auquel vous déciderez de partir.
Les retraités ayant de faibles ressources peuvent demander, à compter de 65 ans (ou 62 ans en cas d’inaptitude au travail), l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), que vous connaissez sous le nom de « minimum vieillesse ».
Cette allocation peut être accordée sous conditions de ressources, de résidence (il faut résider de façon stable et régulière sur le territoire) ; de subsidiarité (il faut avoir fait valoir l’ensemble des retraites auxquelles on a droit) ; et de régularité de séjour pour les retraités d’origine étrangère. Elle pourrait compléter votre retraite si vous remplissez ces conditions.
Pour savoir si vous avez droit à l’Aspa, vous pouvez utiliser le simulateur www.mesdroitssociaux.gouv.fr. Il vous permet de connaître les prestations sociales dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation

• Rayan
Bonjour, je suis chauffeur grand routier national et international, j’ai 51 ans pourrais-je encore prétendre au CFA ? Et à combien s’élèvera ma retraite avec un salaire minimum qui stagne entre 1500 et 1600€ depuis maintenant cinq ans ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Rayan. Le congé de fin d’activité (CFA) au bénéfice des conducteurs routiers ne relève pas de la compétence de la caisse de retraite.
Pour obtenir des informations sur ce dispositif, encore en vigueur, je vous invite à consulter le site www.carcept-prev.fr/
Quand vous remplirez les conditions pour un départ à la retraite, vous devrez faire vos démarches auprès de nos services 6 mois avant la date choisie.
Votre retraite sera calculée en fonction du nombre de trimestres obtenus, du montant de vos salaires, et de l’âge auquel vous déciderez de partir. Utilisez notre service « Estimer le montant de votre retraite » en créant votre espace personnel sur www.lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Pour vérifier votre situation au regard du CFA (congé de fin d’activité – système de pré-retraite), vous devez vous adresser aux services du groupe Klésia sur le site www.klesia.fr ou au 09 69 36 22 22 (appel non surtaxé).
Vous pourrez également interroger ce groupe pour connaître le futur montant de votre retraite en tenant compte de cette fin de carrière.

• DUANRAD
Bonjour, existe-t-il un outil (simulateur) permettant de vérifier le nombre de points « AGIRC_ ARRCO » calculés par l’AGRICA ? Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Il n’existe pas de simulateur qui vous donnera les modalités de calcul (salaires retenus, taux de cotisation…) de vos points Agirc-Arrco inscrits auprès d’Agrica.
Vous devez soit interroger Agrica, soit votre caisse de retraite complémentaire actuelle pour obtenir ces précisions dont vous trouverez les coordonnées en cliquant sur le lien suivant.

• Manue
Un abattement est-il appliqué sur la retraite complémentaire lorsque l’on prend sa retraite progressive à 60 ans ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, tout dépend votre situation au moment où vous demandez votre retraite progressive. Si vous ne remplissez pas les conditions du taux plein à 60 ans, point de départ de votre retraite progressive, votre retraite complémentaire sera minorée tenant compte du nombre de trimestres manquants pour le taux plein.
En revanche, aucune minoration ne sera appliquée si vous remplissez les conditions pour obtenir votre retraite à taux plein au moment où vous demandez votre retraite progressive.
Quoi qu’il en soit, dans l’hypothèse d’une minoration, celle-ci sera temporaire et la situation sera réexaminée au moment où vous ferez valoir vos droits à titre définitif.

• elisek
J’ai eu un enfant handicapé, ai-je quand même le malus 10% temporaire de la complémentaire ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour,
Le fait d’avoir élevé un enfant handicapé n’est pas suffisant pour être exonéré de la minoration temporaire de 10 % appliquée pendant 3 ans sur la retraite complémentaire Agirc-Arrco.
En effet, pour être exonéré de cette minoration temporaire, l’assuré doit avoir obtenu sa pension vieillesse du régime de base à taux plein à compter de 65 ans, quelle que soit sa durée d’assurance, pour avoir élevé son enfant handicapé.
Si tel n’est pas le cas, pour être exonéré de la minoration temporaire de 10%, il faut reporter le point de départ de sa retraite complémentaire d’un an au moins à compter de la date à laquelle les conditions du taux plein sont remplies ou ne pas être assujetti à la CSG, compte tenu de ses ressources, au moment de son départ à la retraite.

• Garry
Bonjour, je pourrai partir en retraite pour carrière longue. J’aurai 168 trimestres et 60 ans et 6 mois quand au 1er novembre 2023 je partirai en retraite. Serai-je concerné par le malus pour ma pension complémentaire et si oui combien de temps ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Garry,
N’oubliez pas au moins 6 mois avant le 1er novembre 2023 de demander à votre caisse de retraite l’attestation « départ en retraite anticipée – carrière longue » en utilisant le formulaire disponible ici.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Depuis 2019, le coefficient de solidarité, minoration temporaire de 10%, est appliqué pendant 3 ans sur le montant de la retraite complémentaire Agirc-Arrco pour les personnes nées à compter de 1957 et remplissant les conditions pour percevoir une retraite de base à taux plein, y compris pour les personnes partant dans le cadre du dispositif de départ anticipé carrière longue.
Le coefficient en cause n’est toutefois pas appliqué aux personnes décalant d’au moins une année (de date à date) le point de départ de leur retraite complémentaire par rapport à la date à laquelle ils peuvent obtenir une retraite à taux plein.
Ainsi, en demandant votre retraite complémentaire au 1er novembre 2023, soit à 60 ans et 6 mois, vous serez visé par le coefficient de solidarité.
Pour en être exonéré, vous devrez décaler le point de départ de votre retraite Agirc-Arrco au 1er novembre 2024 ou être exonéré de CSG, compte tenu de vos ressources, au moment de votre départ en retraite.
Pour connaître les autres cas d’exonération, je vous invite à consulter cette page.

• bibiche
J’ai 60 ans et souhaite partir à 62 ans. Existe-t-il toujours le malus de 10% si on ne travaille pas une année supplémentaire ?
Dois-je créer un compte retraite pour avoir des renseignements ? Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour,
Pour ne pas être visé par le malus que vous évoquez – minoration de 10% pendant 3 ans de la retraite complémentaire Agirc-Arrco -, il faut reporter son point de départ d’une année par rapport à la date où les conditions du taux plein sont remplies.
C’est donc bien la date à laquelle vous remplissez les conditions de la retraite de base à taux plein qui conditionne l’application – ou non – du coefficient de solidarité sur votre retraite complémentaire Agirc-Arrco.
Ainsi, si vous remplissez ces conditions à 62 ans, une retraite à compter de 63 ans vous permettrait d’éviter la minoration de 10% pendant 3 ans.
Ceci étant, si vous êtes exonéré de CSG compte tenu de vos ressources, vous ne serez pas concerné et ce quelle que soit la date de votre départ en retraite.
Pour avoir des informations sur votre retraite, vous pouvez créer un compte (vous donnant ainsi accès à différents services personnalisés) ou simplement contacter votre caisse de retraite par téléphone.

• Caro1959
Je travaille depuis 1977 et je suis née en 1959. J’ai 180 trimestres. Le problème : j’ai deux dates de départ possibles : à 60 et 6 mois
Et 62 et un mois. Quand devrais-je partir pour ne pas m’enlever les 10% sur ma complémentaire ?

Réponse de L’Agirc-Arrco
C’est la date à laquelle les conditions de la retraite de base à taux plein sont remplies qui conditionne l’application – ou non – du coefficient de solidarité de 10% sur la retraite complémentaire Agirc-Arrco.
C’est donc à partir de la date à laquelle vous remplirez les conditions d’ouverture de droits à taux plein, 60 ans et 6 mois ou 62 ans et 1 mois, qu’il faudra reporter d’un an le point de départ de votre retraite complémentaire pour ne pas être visée par l’application de la minoration temporaire sur votre allocation Agirc-Arrco.
Vous pourriez également ne pas être soumise à cette minoration si vous n’êtes pas assujettie à la CSG, compte tenu de vos ressources, au moment de votre départ à la retraite, et ce quel que soit votre âge.

• Edith
Bonjour, je suis carrière longue, mais je poursuis mon activité 1 an de plus. Aurai-je la pénalité de -10% sur mes complémentaires pendant 3 ans ?
Merci pour votre retour.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, si vous poursuivez votre activité pendant une année au-delà de la date à laquelle vous remplissez les conditions pour obtenir votre retraite à taux plein, pour carrière longue, votre retraite complémentaire ne sera minorée de 10% pendant 3 ans.

• Toto13
Bonjour, j’ai le taux plein à partir du 01/11/2021, je ne souhaite pas continuer à travailler, mais je voudrais échapper à la décote de 10% sur la complémentaire.
Si je négocie une rupture conventionnelle avec mon employeur et que je reste au chômage durant un an (jusqu’au 01/11/2022 ) puis-je éviter cette décote? Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, le coefficient de minoration de 10% pendant 3 ans auquel vous faites référence est appliqué aux personnes nées à compter de 1957 et qui prennent leur retraite de base à taux plein.
Pour être exonéré de cette minoration, il faut décaler le point de départ de sa retraite complémentaire d’une année à compter de la date à laquelle vous remplissez les conditions du taux plein.
Ainsi, si vous remplissez celles-ci à compter du 1er novembre 2021, il vous faudra effectivement décaler le point de départ de votre retraite Agirc-Arrco au 1er novembre 2022.
Peu importe que vous soyez en activité ou non entre ces 2 dates.
Bonne journée,

• Ficelle
Bonjour, je suis née en janvier 1960. Je pourrai prendre ma retraite au 1er avril 2022. D’ici là, depuis le 1er juillet 2020, je suis en retraite progressive. Ayant tous mes trimestres, à quelle date puis-je partir sans subir les – 10% de l’Agirc Arcco ? Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, si vous remplissez les conditions pour obtenir votre retraite de base à taux plein au 1er avril 2022, un report au 1er avril 2023 du point de départ de votre retraite complémentaire vous permettrait de ne pas être concernée par la minoration de 10% que vous évoquez.
Toutefois, si vous êtes exonérée de CSG compte tenu de vos ressources, vous ne serez pas visée par cette minoration quelle que soit la date de votre départ en retraite.

• Ritonaix32
Bonjour, je devrais partir à la retraite pour carrière longue le 1er mai 2022 en remplissant toutes les conditions pour un taux plein : ma retraite s’élèvera aux environs de 905€ + 350€ = 1255€ Net M’appliquera-t-on la décote de 3% pendant 3 ans de ma complémentaire Arrco ?
Merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, si vous remplissez les conditions pour obtenir votre retraite à taux plein au plus tôt au 1er mai 2022, votre retraite complémentaire Agirc-Arrco sera en effet minorée de 10% (et non 3%) pendant 3 ans si vous demandez à en bénéficier à cette même date.
Pour ne pas être concerné par cette minoration, vous devez reporter le point de départ de votre retraite complémentaire au 1er mai 2023 ou être exonéré de CSG compte tenu de vos ressources.

• Bonheur
Bonjour. Je souhaite partir à la retraite à 62 ans avec décote, sachant que l’âge de départ à taux plein est de 65 ans pour moi. Vais-je obtenir le taux plein dès mes 65 ans atteints, ou bien garder une décote définitive ?
Merci.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Si vous avez obtenu votre retraite de base à taux minoré, ce montant ne sera pas révisé à 65 ans. Nous vous conseillons de faire une demande d’estimation de retraite. Celle-ci prendra en compte toutes les données de votre carrière et chiffrera le montant à servir à la date que vous auriez choisie ainsi qu’une deuxième simulation à la date à laquelle vous seriez susceptible d’atteindre le taux plein. Ceci vous permettra de faire votre choix.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Lorsque la retraite est calculée avec une minoration parce que l’assuré n’a pas atteint la durée d’assurance requise pour sa génération, l’abattement sur l’allocation de retraite complémentaire est définitif.

• William
Un collègue me dit qu’à un certain âge, tout le monde peut avoir sa retraite à taux plein, est-ce vrai ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. En effet pour les assurés nés à compter de 1955, l’âge du taux plein automatique est fixé à 67 ans. Quel que soit le nombre trimestres obtenus, la retraite sera alors calculée au taux maximum (50%). Dans certaines situations particulières, une retraite à taux maximum peut être attribuée dès 65 ans, plus de précisions sur lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
L’âge de la retraite à taux plein est fixé à 67 ans pour le régime Agirc-Arrco pour les personnes nées à partir de 1955.
Vous trouverez de plus amples informations en cliquant sur ce lien.

• biquet
Je suis née en 1965, j’ai commencé une activité salariée depuis juillet 1983. Je voudrais savoir à quel âge et quel taux je peux prendre ma retraite ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Biquet,
Si vous êtes né en 1965, vous pouvez bénéficier d’une retraite au taux plein de 50% si vous réunissez une durée d’assurance de 169 trimestres. Si vous ne réunissez pas cette durée d’assurance, votre retraite sera calculée au taux plein à 67 ans.
Vous pouvez également partir à la retraite avant l’âge légal de départ à la retraite (62 ans) si vous répondez aux conditions d’attribution de la retraite anticipée pour carrière longue ou de la retraite anticipée handicapé. Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, dès lors que vous remplissez les conditions pour obtenir votre retraite du régime général à taux plein, votre retraite complémentaire Agirc-Arrco vous sera servie dans les mêmes conditions, c’est-à-dire à la même date et sans minoration définitive.

• Natmil
Je pourrai prendre une retraite progressive à 60 ans avec mes 150 trimestres. Vais-je perdre de l’argent ?
En vous remerciant

Réponse de L’Assurance Retraite
Si vous décidez de prendre une retraite progressive à 60 ans, vous allez continuer à travailler à temps partiel et percevoir une fraction de votre retraite de base et complémentaire.
Durant cette période, vous continuez à valider des trimestres et donc à cotiser pour votre retraite définitive. Lorsque vous demanderez votre retraite définitive, son montant sera recalculé en tenant compte de ces cotisations. Sous réserve de l’accord de votre employeur, vous pourrez aussi cotiser sur la base d’un temps plein, ce qui vous permettrai d’obtenir une retraite quasiment identique à celle que vous auriez perçu en restant à temps plein.

• Sofkiteuse
Née le 29/01/1961 j’ai eu 2 enfants je suis aide-soignante et pensais partir en retraite l’année prochaine en retraite progressive et continuer à travailler en complément en intérim. Est-ce possible ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, depuis le 1er janvier 2018, le bénéfice de la retraite progressive a été étendu aux salariés multi-employeurs, vous pouvez donc cumulez plusieurs employeurs. Toutefois, pour ouvrir droit à la retraite progressive, la durée de l’ensemble de vos activités à temps partiel ne peut pas être inférieure à 40% ou supérieure à 80%.

• Mima60
Est-ce que je peux travailler après ma demande de retraite et à quel pourcentage ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, si vous avez obtenu toutes vos retraites de base et complémentaires vous pouvez cumulez intégralement des revenus d’une activité avec votre retraite de base à partir de :
– l’âge légal, si vous réunissez la durée d’assurance nécessaire pour le taux plein de 50% ;
– l’âge d’obtention du taux plein, si vous ne réunissez pas cette durée d’assurance.
Si vous ne remplissez pas les conditions nécessaires au cumul intégral vous pourrez tout de même cumuler vos revenus d’activité avec vos retraites, mais dans une certaine limite. Cette limite de cumul est propre à chaque assuré, vous pourrez prendre contact avec votre Agence retraite pour vous renseigner.

• odette
Bonjour, après ma retraite à 62 ans puis-je continuer à travailler en conservant ma pension ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Odette. A 62 ans vous aurez atteint l’âge légal. Si vous avez obtenu les trimestres nécessaires à l’obtention du taux plein et bien demandé l’ensemble de vos retraites personnelles obligatoires (base et complémentaire) vous pourrez reprendre une activité sans aucune limitation. Pour en savoir plus lire la page cumul emploi retraite ou consulter le site l’assuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Le paiement de la retraite est subordonné à la cessation de toute activité professionnelle.
Vous pouvez toutefois reprendre une activité après avoir obtenu le paiement de vos retraites (base et complémentaire) et ainsi cumuler vos retraites et un nouveau revenu d’activité.
Toutefois, ce cumul sera soumis à conditions de ressources si vous obtenez vos retraites avec minoration.
Pour de plus amples informations, je vous invite à consulter le livret explicatif Cumul emploi retraite complémentaire.

• derfb
Bonjour, j’ai 56 ans, j’ai 4 trimestres avant 20 ans. Puis-je prétendre à partir à 60 ans avec bien sur 169 trimestres. Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour,
Pour bénéficier d’une retraite anticipée au titre des longues carrières à vos 60 ans, il vous est demandé de répondre à deux conditions :
– Avoir valider 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (ou 4 trimestres si vous êtes nés au cours du dernier trimestre civil)
– Avoir cotisé le nombre de trimestres nécessaires à l’obtention d’une retraite à taux plein (169 si vous êtes nés en 1965).
Si vous pensez répondre à ces conditions, nous vous invitons à contacter votre Carsat 6 mois avant votre date souhaitée de départ en retraite.

• Fred27
Je voudrais savoir si je suis carrière longue. Ayant commencé à travailler en 1982, en cumulant mes trimestres, j’arrive à 189. Merci.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Fred,
Pour bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue, vous devez réunir 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans et une durée d’assurance cotisée qui dépend de votre année de naissance. La retraite anticipée est toujours calculée au taux plein. Utilisez notre service « calcul de date de départ à la retraite » en créant votre compte personnel sur www.lassuranceretraite.fr pour vérifier que les conditions sont remplies.

• Bonaise
Bonjour, né en novembre 1965. J’ai cotisé 5 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans. J’aurais mes 169 trimestres à 60 ans et 9 mois. Puis-je partir pour carrière longue à cette date ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Vous êtes né en novembre 1965 il vous faut donc 4 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (1985) et une durée d’assurance cotisée de 169 trimestres pour pouvoir partir à compter de 60 ans au titre de la retraite pour carrière longue.
Parmi ces trimestres cotisés, certains peuvent être retenus bien que ne correspondant pas à une activité professionnelle (maladie, chômage…), mais de façon limitée. Utilisez notre service « Obtenir mon âge de retraite » en créant votre compte personnel sur www.lassuranceretraite.fr pour vérifier que les conditions sont remplies.

Réponse de L’Agirc-Arrco
C’est le régime de base qui détermine si l’assuré est ou non éligible au dispositif de retraite anticipée pour carrière longue.
Si tel est votre cas, votre retraite complémentaire sera calculée à la même date d’effet sans minoration définitive.

• Laurent
Bonjour,
J’aurais 56 ans en fin d’année et mon entreprise envisage une rupture conventionnelle à ce moment-là.
Etant éligible à la carrière longue, je voulais savoir si le fait de me retrouver au chômage pour une durée indéterminée pouvait impacter cette éligibilité.
Vous remerciant par avance.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Laurent,
Non, le fait de vous retrouver au chômage n’a pas d’impact sur votre éligibilité au dispositif de retraite anticipée pour carrière longue.
Jusqu’à 4 trimestres de chômage indemnisé peuvent être comptabilisés pour remplir la condition de durée de cotisation pour pouvoir bénéficier de la retraite anticipée pour carrière longue.
Votre indemnisation au chômage cessera et vous pourrez prendre votre retraite anticipée au titre de la carrière longue lorsque vous réunirez les conditions.

• Pepette10
Je travaille à temps plein depuis 35 ans. Si je décide de travailler à mi-temps, ma retraite sera-t-elle impactée ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Pepette, les trimestres sont validés en fonction de vos cotisations sans tenir compte de la durée réelle de l’activité. Même à temps partiel, vous avez peut-être donc validé l’ensemble des trimestres sur cette période de temps partiel. Vérifiez-le en consultant votre relevé de carrière sur www.lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, en réduisant votre activité (et votre salaire), vous réduisez vos cotisations et par conséquent, vos droits à retraite Agirc-Arrco.
Néanmoins, si votre employeur est d’accord, vous avez la possibilité de cotiser comme si vous exerciez votre activité à temps plein.
Avant toute décision, je vous conseille de procéder à une simulation du montant de votre future retraite (tous régimes confondus) dans votre espace personnel sur www.agirc-arrco.fr
Bonne journée,

• Valda
J’ai eu des jumeaux, quels sont mes droits pour ma retraite ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, chaque enfant peut ouvrir droit à 4 trimestres de majoration au titre de la maternité/ adoption, ainsi qu’à 4 trimestres au titre de l’éducation (sous réserve de justifier des conditions requises). Ces trimestres s’ajouteront à la durée d’assurance que vous avez réunie au régime général. Ces trimestres ne figurent pas sur le relevé de carrière tant que nous n’avons pas pu échanger avec vous pour vérifier si les conditions sont bien remplies.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco prévoit deux types de majorations familiales : une pour avoir eu ou élevé au moins 3 enfants et une en cas d’enfant à charge lors du départ à la retraite.
Ces majorations ne sont pas cumulables, la plus favorable est servie après une analyse de votre situation.
Pour des jumeaux, le régime Agirc-Arrco ne prévoit aucune majoration spécifique.

• CDOVM
Bonjour, ma question concerne l’allocation des parents au foyer (congé parental), seulement 2 années sont reprises dans mon décompte de retraite de base alors que j’ai bénéficié de ce congé pendant 3 ans pour les 2e et 3e enfant (naissance en 1996 et 1999) .Que dois-je faire?
Je suis maintenant rattachée à la MSA mais les périodes de congé parental ont suivi une période de travail dans le privé.
Mon autre question porte sur les montants de retraite complémentaire qui n’apparaissent pas ou sont erronés dans notre décompte de retraite complémentaire depuis la mise en place de la DSN en 2017.
Une régularisation devait intervenir mais elle se fait attendre. Que faire ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. En tant que bénéficiaire d’une allocation versée par votre caisse d’allocations familiales vous avez été affiliée par cet organisme à l’assurance vieillesse des parents au foyer. C’est la CAF et elle seule qui détermine vos droits à cette affiliation et qui communique à votre caisse de retraite les informations permettant d’alimenter en conséquence votre relevé de carrière.
Je vous invite à contacter votre caisse de retraite afin qu’une vérification de la prise en compte des informations communiquées par la CAF soit effectuée
Dans un second temps, si cette vérification confirme les reports au compte, contactez votre CAF pour demander un réexamen de votre situation. Si ce nouvel examen fait apparaître un oubli ou une erreur, la CAF transmettra à votre caisse de retraite un complément d’informations qui permettra la régularisation de carrière.

Réponse de L’Agirc-Arrco
L’allocation des parents au foyer n’étant pas soumise à cotisations de retraite complémentaire, elle ne permet pas l’inscription de points Agirc-Arrco.
Effectivement, lors de la mise en place de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) en 2017, certains dysfonctionnements ont été rencontrés. En principe, ceux-ci ont été, pour la majorité, régularisés.
Il s’agit généralement d’une simple anomalie technique temporaire qui empêche la remontée des données dans votre relevé de carrière, sans pour autant remettre en cause le versement des cotisations sociales par votre employeur. D’après vos indications, votre caisse de retraite complémentaire fait actuellement le nécessaire pour que la mise à jour de votre compte de points puisse intervenir dès que possible. Je n’ai toutefois pas connaissance du délai de régularisation. Pour le connaître, je vous invite à contacter votre caisse de retraite complémentaire dont vous trouverez les coordonnées en cliquant sur ce lien.

• Mamant
Ma caisse me demande des justificatifs de congés maternité. Je ne les ai plus mais les dates correspondent à la naissance de mes enfants et j’ai les bulletins de paie qui précèdent. Merci de me dire comment prouver ma bonne foi ? Avec mon livret de famille ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, votre CPAM doit normalement transmettre à votre caisse de retraite les renseignements permettant la validation des périodes d’indemnisation du congé maternité. A défaut, vous devez produire à votre caisse une attestation de votre CPAM précisant les périodes d’indemnisation ainsi qu’un justificatif de la naissance de l’enfant.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, pour obtenir des points Agirc-Arrco pour une période de congé maternité, vous devez effectivement, en principe, fournir l’attestation annuelle d’indemnités journalières de la Sécurité sociale.
Si vous n’êtes pas en possession de ce document, vous pouvez transmettre vos bulletins de salaire si les dates du congé sont indiquées.
Vous pouvez également transmettre votre livret de famille. Si la période est bien présente sur le relevé du régime général, votre caisse pourra vous attribuer des points pour la durée légale du congé.
Bonne journée

• Boubou
Bonjour, j’ai élevé ma fille. Au décès de sa maman, ma fille avait 9 ans. Etant divorcé à cette période puis-je bénéficier des trimestres de mon ex-femme ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Boubou. Pour bénéficier des 4 trimestres de majoration pour enfant au titre de l’éducation, vous devez avoir résidé avec votre fille pendant une période continue d’au moins un an au cours des 4 années suivant sa naissance (1 trimestre est attribué par année de résidence commune), ne pas avoir été privé de l’autorité parentale et justifier de 8 trimestres dans un régime de retraite obligatoire. Faites le point avec votre caisse de retraite si vous pensez remplir ces conditions.

• mounne
Le fait d’avoir eu deux enfants me donne-t-il des trimestres supplémentaires ? Puis-je partir à 60 ans et travailler à mi-temps jusqu’à 62 ans ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Chaque enfant peut ouvrir droit à 4 trimestres de majoration au titre de la maternité/adoption, ainsi qu’à 4 trimestres au titre de l’éducation (sous réserve de justifier des conditions requises). Ces trimestres s’ajouteront à la durée d’assurance que vous avez réunie au régime général, lors du calcul de votre retraite.
Vous pourrez partir en retraite à partir de 60 ans dans certaines situations : retraite anticipée pour carrière longue ou retraite anticipée pour assurés handicapés, retraite pour incapacité permanente, retraite dans le cadre d’un compte professionnel de prévention. Des possibilités de cumul existent entre retraite et revenus d’activité.
La retraite progressive, elle, permet de percevoir une partie de sa retraite tout en exerçant une activité à temps partiel. Vous continuerez à acquérir des droits à retraite jusqu’à cessation de votre activité professionnelle, date à laquelle vous obtiendrez alors votre retraite définitive. Retrouvez ici les conditions d’obtention de la retraite progressive.
Renseignez-vous bien sur les différentes possibilités de départ à 60 ans et de poursuite d’une activité en étant retraité.

• Nikitas13
Les enfants comptent-ils pour un des parents ou les deux ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Nikitas, à l’assurance retraite, vous pouvez acquérir des trimestres supplémentaires de majoration pour chaque enfant :
– 4 trimestres au titre de la maternité ou de l’adoption ;
– 4 trimestres au titre de l’éducation (hors congé parental d’éducation).

Pour bénéficier de ces trimestres supplémentaires, le parent doit :
– avoir résidé pendant tout ou une partie des 4 années qui suivent la naissance ou l’adoption de l’enfant, à raison d’un trimestre par année de résidence avec l’enfant
– justifier d’une durée d’assurance d’au moins 8 trimestres à un régime de sécurité sociale obligatoire

Les trimestres supplémentaires au titre de la maternité sont toujours attribués à la mère biologique pour chaque enfant.

Les trimestres supplémentaires au titre de l’adoption et de l’éducation peuvent être attribués à l’un ou l’autre des parents.
Pour les enfants nés ou adoptés avant 2010 :
Les trimestres supplémentaires au titre de l’adoption ou de l’éducation sont accordés automatiquement à la mère. Si le père souhaite en bénéficier, il doit apporter la preuve qu’il a élevé seul son enfant pendant une ou plusieurs années au cours des 4 ans qui ont suivi sa naissance ou son adoption. Dans le cas où cette durée est inférieure à 4 ans, la mère peut bénéficier des trimestres restants.

Pour les enfants nés ou adoptés après 2010 :
Les trimestres supplémentaires au titre de l’adoption ou de l’éducation peuvent être partagés entre les parents. Le bénéficiaire des trimestres ou la répartition de ces trimestres doivent être indiqués dans les 6 mois à partir du 4ème anniversaire de la naissance ou de l’adoption de l’enfant à l’aide d’un formulaire de déclaration. Passé ce délai, les trimestres supplémentaires sont attribués à la mère.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, l’Agirc-Arrco attribue des majorations pour enfants aux 2 parents. Il en existe 2 types :
– la majoration pour enfant à charge : 5% sur la totalité de la carrière,
– des majorations pour au moins 3 enfants nés ou élevés dont le pourcentage est variable en fonction de la partie de carrière concernée.
Vous trouverez l’ensemble des informations sur les majorations familiales à cette adresse : www.agirc-arrco.fr
Bonne journée,

• Gbrll
Mon ami et moi avons 2 enfants, lui est le père biologique et moi l’adoptant. Les enfants n’ont pas de mère. Comment se passe la répartition des trimestres pour enfants ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, vous et votre conjoint avez un délai de 6 mois à partir du quatrième anniversaire de chacun de vos enfants pour vous répartir les trimestres de majoration pour enfants.
Pour ce faire, vous devez compléter ce formulaire et le transmettre à votre Carsat.

• Lucile
Bonjour, j’ai un enfant handicape a 80% et je n’ai pas assez cotisé car j’ai arrêté de travailler après sa naissance. Est-ce que je peux prendre ma retraite au taux plein à 65 ans ? Quelles sont vraiment les conditions ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Lucile. Si vous pouvez bénéficier d’au moins 1 trimestre de majoration pour enfant handicapé, vous pourrez prétendre à la retraite à taux plein à 65 ans. Cette majoration peut être accordée si l’enfant, atteint d’une incapacité permanente de 80 %, ouvre droit à certaines allocations et prestations prévues pour les enfants handicapés, notamment l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et son complément ou cette allocation assortie de la prestation de compensation du handicap (PCH). Faites le point avec votre caisse de retraite concernant cette majoration.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Si vous obtenez votre retraite du régime général de la Sécurité sociale à 65 ans, à taux plein, pour avoir apporté une aide effective à votre enfant handicapé, votre retraite complémentaire Agirc-Arrco vous sera également attribuée sans minoration.
Dans le cadre de ce dispositif de départ en retraite, vous serez également exonérée du coefficient de solidarité, minoration temporaire de 10% appliquée pendant 3 ans sur le montant de l’allocation Agirc-Arrco.
Pour de plus amples informations, je vous invite à consulter ce lien.

• Mmemeteo
Bonjour, les pères d’enfant handicapé ont-ils droit à des trimestres en plus et si oui, comment le signaler ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour,
Les parents d’enfants handicapés ont droit à une majoration de durée d’assurance de huit trimestres maximums par enfant pour chaque période de prise en charge de l’enfant de 30 mois. Il faut que l’enfant soit handicapé au taux de 80% et ouvre droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et :
– à son complément
– ou la prestation de compensation du handicap

• fab47310
Bonjour, je suis en invalidité cat. 2 et depuis 2014. Je ne vois plus le nombre de mes points Agirc-Arrco se mettre à met à jour tous les ans comme auparavant, pourquoi ? Alors que même en invalidité on cumule des points pour sa retraite complémentaire, merci

Réponse de L’Agirc-Arrco
Si vos droits Agirc-Arrco pour votre période d’invalidité ne sont pas mentionnés sur votre relevé de carrière, je vous conseille de demander la mise à jour de votre situation à votre caisse Agirc-Arrco actuelle (coordonnées en haut à gauche du feuillet « Retraite complémentaire des salariés du secteur privé »).

• Nathalie
A partir de quand puis-je partir à la retraite si l’on m’a reconnu la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour. Une retraite au taux plein de 50 % peut être attribuée, sous conditions, avant l’âge légal (dès 55 ans) dans le cadre de la « retraite anticipée assuré handicapé ». Plus de précisions ici.
Si vous ne remplissez pas ces conditions, sachez que si vous justifiez d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50 % vous pourrez obtenir dès l’âge légal (62 ans), une retraite à taux plein, c’est-à-dire au taux maximum de 50%, quelle que soit votre durée d’assurance. Faites le point avec nos services.

• Xavier
Bonjour. J’ai 52 ans. Je vais être licencié pour inaptitude. Je suis en invalidité catégorie 2. Quelles seront les conséquences de tout cela sur ma retraite ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Xavier.
Vous percevez une pension d’invalidité. A ce titre, des trimestres gratuits sont reportés à votre compte carrière, à raison d’un trimestre pour chaque période trimestrielle de versement de cette prestation.
Votre pension d’invalidité sera remplacée à l’âge légal de départ (62 ans) par la retraite pour inaptitude au travail. Cette retraite sera calculée à taux plein (quel que soit votre nombre de trimestres).
Du fait de votre licenciement et jusqu’à l’attribution de votre retraite, il est possible que vous soyez indemnisé au titre du chômage. Les allocations chômage et la pension d’invalidité sont en effet cumulables dans certaines conditions. Renseignez-vous auprès de Pôle Emploi.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Les périodes d’incapacité de travail (maladie, accident de travail, invalidité) supérieures à 60 jours peuvent permettre l’attribution de points Agirc-Arrco sans contrepartie de cotisation.
Pour cela, certaines conditions sont requises :
– l’arrêt de travail doit interrompre une période d’activité ou de chômage elle-même prise en compte par le régime Agirc-Arrco,
– l’assuré doit avoir été indemnisé par la Sécurité sociale (indemnités journalières, pension d’invalidité…),
– la durée de la période d’incapacité de travail doit excéder 60 jours consécutifs.
Je vous invite à consulter le livret explicatif Maternité, maladie et points de retraite complémentaire.
Pour faire le point sur votre situation au regard de vos droits à retraite complémentaire, je vous invite à contacter la caisse de retraite complémentaire compétente pour la mise à jour de vos droits dont vous trouverez les coordonnées en cliquant sur le lien suivant : espace-personnel.agirc-arrco.fr

• Viking
Bonjour, j’ai la possibilité de partir à la retraite à 60 ans pour carrière longue le 1er novembre prochain avec les trimestres requis. En parallèle, je suis en invalidité depuis le 1er juin 2021. Puis-je tout de même demander ma retraite ? Merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, en tant que titulaire d’une pension d’invalidité vous serez mis obligatoirement en retraite à 62 ans.
Mais si vous réunissez dès 60 ans les conditions pour obtenir une retraite anticipée pour carrière longue, votre pension d’invalidité cessera de vous être versée de sorte qu’à 62 ans vous ne serez plus considéré comme ex-invalide et vous continuerez à percevoir la retraite pour carrière longue.

• serge90
Bonjour je suis en invalidité depuis 2014 et je pars le 1er Aout 2021 à l’âge de 62 ans ; Je toucherai ma pension d’invalidité ou bien ma pension de retraite (qui est moindre)? merci

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, lorsque vous allez atteindre 62 ans, votre pension d’invalidité cessera de vous être versée et sera remplacée par votre retraite attribuée au titre de l’inaptitude au travail au taux plein, sauf si vous exercez à ce moment-là une activité professionnelle auquel cas la pension d’invalidité continuera d’être versée jusqu’à la cessation d’activité. Il n’y aura pas de comparaison entre le montant de la retraite et celui de la pension d’invalidité. Toutefois, votre retraite sera portée au besoin au minimum et assortie sous conditions à l’ASPA.

• sissi
Bonjour, j’ai été en invalidité maladie pendant 8 ans et je n’ai pas bénéficié de points gratuits durant ce nombre d’années par la complémentaire est-ce normal ? Plusieurs personnes m’ont dit qu’en principe j’y avais droit. Merci de votre réponse

Réponse de L’Agirc-Arrco
Les périodes d’incapacité de travail (maladie, accident de travail, invalidité) supérieures à 60 jours peuvent permettre l’attribution de points Agirc-Arrco sans contrepartie de cotisation.
Pour cela, certaines conditions sont requises :
– l’arrêt de travail doit interrompre une période d’activité ou de chômage elle-même prise en compte par le régime Agirc-Arrco,
– l’assuré doit avoir été indemnisé par la Sécurité sociale (indemnités journalières, pension d’invalidité…),
– la durée de la période d’incapacité de travail doit excéder 60 jours consécutifs.
Je vous invite à consulter le livret explicatif « Maternité, maladie et points de retraite complémentaires » sur ce sujet :
Il se peut que votre caisse de retraite complémentaire n’ait pas connaissance de votre situation d’invalidité ou que les conditions précitées ne soient pas remplies.
Pour faire le point sur votre situation, je vous invite à contacter votre caisse de retraite complémentaire dont vous trouverez les coordonnées en cliquant sur le lien suivant.

• Valp35
Bonjour, je suis née en 1966 et je travaille depuis que j’ai 16 ans. Depuis 2015, je suis reconnue travailleur handicapé et je suis bénéficiaire d’une pension d’invalidité catégorie 1. Je ne travaille que 12h par semaine. Je souhaiterais savoir si je peux partir en retraite plus tôt que l’âge légal. Merci d’avance pour votre réponse.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, vous êtes titulaire d’une pension d’invalidité), vous pourrez obtenir dès l’âge légal (62 ans), votre retraite à taux plein au titre de l’inaptitude au travail. Toutefois, si vous exercez encore une activité professionnelle à ce moment-là, la pension d’invalidité pourra continuer à vous être versée au-delà de l’âge légal et jusqu’à ce que vous cessiez de travailler.
Une retraite au taux plein de 50 % peut aussi être attribuée, sous conditions, avant l’âge légal (dès 55 ans) dans le cadre de la « retraite anticipée assuré handicapé ».
Retrouvez toutes les informations sur ce sujet ici

Réponse de L’Agirc-Arrco
Il appartient au régime de base de déterminer si vous remplissez les conditions requises pour obtenir votre pension vieillesse par anticipation en qualité d’assuré handicapé.
Si tel est votre cas, votre retraite complémentaire sera également calculée sans minoration définitive, à la même date d’effet.

•NATHOU
Bonjour, mon mari est employé handicapé entre 50 et 80%. Peut-il prendre sa retraite par anticipation ? Merci par avance

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Nathou, si votre conjoint justifie d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 50%, il pourra obtenir dès l’âge légal (62 ans), sa retraite à taux plein. Une retraite au titre de l’inaptitude au travail peut également lui être attribuée sur avis favorable du médecin conseil. Une retraite au taux plein de 50% peut aussi être attribuée sous conditions, avant l’âge légal (dès 55 ans) dans le cadre de la retraite anticipée assuré handicapé. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur ce sujet sur le site www.lassuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, votre mari pourra obtenir sa retraite complémentaire sans minoration (définitive ou temporaire) à la date à laquelle il obtiendra sa retraite de base à taux plein, qu’il s’agisse d’un départ pour inaptitude ou en tant que travailleur handicapé.
Bonne journée,

• Julanie
Bonjour, j’aurai 60 ans en décembre prochain. Je suis en invalidité 2ème catégorie et je perçois une pension civile ayant travaillé dans l’armée. Quand dois-je faire ma demande de retraite ? Les deux pensions seront elles cumulées ? Qui peut me calculer le montant de ma pension de retraite ? Merci pour vos réponses.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, à compter de vos 62 ans, votre pension d’invalidité versée par l’assurance maladie sera remplacée par une retraite au titre de l’inaptitude au travail. Un formulaire de demande de retraite vous sera automatiquement adressé, il vous appartiendra de le compléter et de le retourner à votre Carsat.
Si vous avez 60 ans, vous recevrez d’ici à la fin de l’année une estimation indicative globale (EIG). Ce document vous indiquera des estimations de vos retraites pour l’ensemble des régimes, de base et complémentaires, auprès desquels vous avez cotisé au cours de votre carrière.

• Laura
Bonjour, j’aurai 62 ans fin mai 2022 et j’ai tous mes trimestres donc possibilité de partir à la retraite en 2022. Après environ 10 années de travail dans le privé, je suis fonctionnaire territorial depuis 30 ans… Actuellement en congé Longue Durée depuis 3 ans, je suis à présent dans la 4ème année de mon arrêt de travail.
Ma question est la suivante : si les médecins décidaient de me mettre à la retraite dès l’âge légal (donc d’office ou pour inaptitude… ?) l’année prochaine, lorsque la décision interviendra, je n’aurais pas eu le temps de demander ma retraite auprès de la Carsat ni de l’Arco dans les 6 mois avant la date du départ… Donc si je fais ma demande au moment où les médecins prendront cette décision, est ce que je perdrais des mois de retraite de la Carsat ou bien est-ce rétroactif le temps du dépôt de mon dossier retraite ?
Merci pour votre réponse

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, nous invitons nos assurés à entamer leurs démarches environ 6 mois avant leur date souhaitée de départ en retraite afin d’écarter tout risque de rupture de ressources, mais ce n’est pas une obligation.
Pour bénéficier d’une retraite à une date donnée, vous devez en avoir déposé la demande à une date antérieure.
Ainsi, pour bénéficier de votre retraite à votre âge légal de 62 ans, soit au 1er juin 2022, vous devrez en déposer la demande au plus tard le 31 mai 2022.

• JLG
Bonjour, j’ai 57 ans et je suis actuellement au chômage. Je cumule donc des trimestres pour ma retraite car je suis indemnisé.
J’ai entendu dire que si je suis encore au chômage à 60 ans, les trimestres continueront à être cumulés même si je ne suis plus indemnisé.
Qu’en est-il vraiment ?
Pouvez-vous me donner un lien internet officiel sur ce sujet ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour JLG. Les périodes de chômage indemnisé ou non indemnisé sont assimilées à des périodes d’assurance. Dans une année civile, chaque période de 50 jours de chômage indemnisé ou non indemnisé vous permettra de valider un trimestre assimilé pour le calcul de votre retraite (dans la limite de 4 trimestres). Si vous cessez d’être indemnisé vous pouvez obtenir la validation d’un an maximum de chômage non indemnisé après la cessation d’indemnisation.
Mais cette validation est portée à 5 ans si vous avez au moins 55 ans à la cessation de l’indemnisation, totalisez 20 ans de cotisations tous régimes confondus et si vous ne relevez pas à nouveau d’un régime obligatoire de retraite. Plus de précisions ici sur l’assuranceretraite.fr

Réponse de L’Agirc-Arrco
L’Agirc-Arrco n’attribue pas de trimestres, mais des points de retraite complémentaire.
Il ne peut être accordé des points Agirc-Arrco que pour des périodes de chômage indemnisé par Pôle emploi (ou par l’Assedic) pour une activité qui relevait en outre de ce régime de retraite.

• CELVA
Bonjour,
J’ai été inscrite au chômage sans recevoir d’indemnités à la fin de mes études dans les années 90. J’ai lu que 4 trimestres pourraient m’être attribués. Est-ce vrai et comment procéder ?
Merci.

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Celva. Lorsque vous êtes au chômage, vous ne cotisez pas pour votre retraite, aucune somme n’est donc reportée sur votre relevé de carrière. Cependant, cette période de chômage pourra être assimilée à des trimestres. Dans une année civile, chaque période de 50 jours de chômage non indemnisé vous permettra de valider un trimestre pour le calcul de votre retraite dans la limite de 4 trimestres. Vous devrez produire une déclaration sur l’honneur précisant votre état de chômage involontaire sans d’indemnisation. Tout document précisant votre situation, notamment une attestation de cessation de paiement délivrée par l’organisme qui vous servait les indemnités sera le bienvenu.

Réponse de L’Agirc-Arrco
L’Agirc-Arrco n’attribue pas de trimestres, mais des points de retraite complémentaire.
Seules les périodes de chômage indemnisé peuvent, sous conditions, permettre l’inscription de points Agirc-Arrco.

• pierrette
En cas de décès de mon mari, la pension de réversion est-elle soumise à une diminution si je perçois moi-même une retraite minime ainsi qu’en cas de revenus immobiliers ? Merci pour votre réponse

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour, dans le régime de l’assurance retraite la retraite de réversion est soumise à une condition de ressources.
Votre propre retraite ainsi que vos biens immobiliers seront pris en compte. Ces biens seront évalués forfaitairement à raison de 3% de leur valeur et les revenus de ces biens ne sont pas pris en compte.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour, la réversion Agirc-Arrco n’est pas soumise à conditions de ressources.
Elle ne sera donc pas réévaluée lorsque vous partirez à la retraite ou si vous percevez des revenus immobiliers.
Bonne journée,

• Charlotte
Comment obtenir un rendez-vous physique avec un conseiller retraite ?

Réponse de L’Assurance Retraite
Bonjour Charlotte,
Pour obtenir un rendez-vous avec un conseiller retraite, vous devez composer-le :
• 3960 par téléphone depuis la France
• 09 71 10 39 60 si vous appelez depuis l’étranger
Je vous invite à consulter la grille des plages horaires de moindre affluence téléphonique sur le site internet de la caisse de retraite de votre région. À défaut, nous vous conseillons de privilégier la pause méridienne en fin de semaine pour demander votre entrevue.

Réponse de L’Agirc-Arrco
Bonjour Charlotte,
Vous pouvez également contacter le réseau d’accueil Cicas au 0820 200 189 (0,09€/min+prix d’appel) disponible du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.
Bonne journée

L'Agirc-Arrco

L’Agirc-Arrco, le régime de retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé, est piloté par les partenaires sociaux. Il repose sur les principes de répartition et de solidarité entre les générations. 23 millions de salariés cotisent à l’Agirc-Arrco pour constituer leurs droits futurs, ainsi que 1,6 million d’entreprises. 13 millions de retraités perçoivent chaque mois une allocation de retraite complémentaire Agirc-Arrco, pour un montant total annuel de versements s’élevant à plus de 80 milliards d’euros.

L'Assurance retraite

Premier régime de retraite français, l'Assurance retraite est votre retraite de la Sécurité sociale. Elle couvre aujourd'hui plus de 36 millions d'assurés. C’est la retraite de base des salariés du secteur privé, des travailleurs indépendants, des contractuels de droit public et des artistes-auteurs. Au-delà du versement des retraites, elle développe son offre de service pour tous les assurés et mène une action sociale en direction des plus fragiles.

Back To Top
×Close search
Rechercher